Assemblée Générale contestée de la zone 1 de l’ODCAV de Saint- Louis : Six ASC crient au scandale et à la forfaiture.

0
529

Le collectif des six ASC de la zone 1 de l’ODCAV de Saint-Louis a fait face à la presse pour informer l’opinion sur les nombreux désagréments qui ont émaillé le processus de renouvellement de la dite zone.

Issa Mbaye porte parole du jour est revenu sur le contexte qui  a vu naitre ce bloc composé des ASC JAPPOO, JUBOO, MAGG-DAAN , JA NDAR-TOUTE, 8000 et HYDROBASE. « La zone 1 est pilotée depuis presque une trentaine d’années par un cercle d’amis majoritairement composé de quinquagénaires et de sexagénaires, voire même plus. Leur gestion est caractérisée par le népotisme, l’incurie et surtout par la dilapidation à outrance des ressources de la zone. A titre illustratif, il me plait de rappeler la tentative avortée de détournement de plus de 400 000f représentant le montant de la subvention allouée à la zone en 2014. A cela, s’ajoutent les nombreuses fiches de recettes conçues au désavantage des ASC » a-t-il dit .  C’est pour mettre un terme à cette situation qui dure depuis trois décennies que  les dirigeants de ces 6 associations ont décidé d’unir leurs forces pour prendre les rênes de la zone.

Face à « cette volonté inébranlable de changer le fonctionnement de cette structure, le camp des vieillards, minoritaires, composé de 5 ASC, a d’abord décidé de déployer la stratégie du débauchage » a révélé M.Mbaye . Mais « c’était sans compter avec la détermination des délégués de notre camp qui ont tout bonnement décliné toutes les propositions à eux faites » a-t-il soutenu.

C’est ainsi que selon lui , sentant la défaite pointer à l’horizon, le président sortant, qui fait par ailleurs partie du camp des minoritaires, a décidé, par l’entremise d’un secrétaire général très particulier, d’exclure 4 ASC parmi les 6, du processus de renouvellement parce qu’elles n’auraient pas organisé d’assemblées générales au niveau de leur base. Il s’agit des ASC JAPPOO, JUBOO, JA NDAR TOUTE, HYDROBASE.

Et il rappelle à l’attention des habitants de Gokhou-Mbathie que le Président  sortant a exclu les délégués de l’ASC JAPPOO et de l’ASC JUBOO ; ce qui signifie que dans le comité directeur  de la zone.  « Il n’y a que des délégués de l’ASC JAMBAAR » a dit M. Mbaye.

« Une première fois, l’assemblée générale a été convoquée le 26 février 2017. Elle s’est soldée par un échec puisque les délégués de l’ODCAV ont tenté de concilier les deux positions sans succès. Le 12 mars, l’AG a été reprogrammée. Devant le refus des superviseurs de l’ODCAV de prendre les lettres d’accréditation des 4 ASC illégalement exclues, les délégués de Maag-Daan et 8000 n’ont pas déposé leurs lettres d’accréditation et ont rejoint les 4 ASC dehors. Ils ont finalement installé un comité directeur de 5 ASC, ce qui est une violation flagrante du règlement de l’ONCAV notamment en son article 15 des statuts et l’article 2 du règlement intérieur. Ils ont ensuite procédé à la lecture d’un bureau illégal de 10 membres sous l’œil bienveillant des superviseurs de l’ODCAV tout acquis à leur cause » a expliqué le porte parole des 6 ASC.

Toujours dans ses explications  il dit qu’ « à la suite de ce simulacre d’AG, nous avons introduit un recours auprès de l’ONCAV  et après exploitation de notre correspondance, la structure mère a instruit le Président de l’ORCAV de suspendre toutes les activités de renouvellement en attendant l’arrivée d’une mission de l’ONCAV pour tirer cette affaire au clair. Prenant cette suspension comme une défaite, le Président de l’ORCAV va s’investir personnellement pour la levée de la suspension. A sa suite, le Président de L’ODCAV s’est lui aussi employé à neutraliser les efforts de changement en faisant parvenir au Président de L’ONCAV de faux rapports dans lesquels il aurait tenté de concilier les positions au niveau de la zone 1. Donc en lieu et place d’une implication personnelle pour le règlement de ce conflit, le Président de L’ODCAV va délibérément faire fi des recommandations de l’ONCAV et tenir une AG. D’ailleurs, dans ce bureau, une zone est laissée en rade (zone 5) ».

Face à  « cette forfaiture », le groupe des 6 interpelle le Président de « L’ONCAV à qui on a servi de fausses informations sur cette situation pour l’amener à prendre une décision  impopulaire » a dit M. Mbaye.

Ndaractu.net

Pas de commentaires

Laisser un commentaire