Atelier sur le foncier : CNCR et IPAR (Initiative Prospective Agricole et Rurale) débattent sur la grille d’analyse basée sur les Directives Volontaires.

0
211

Il se tient présentement à Saint-Louis et ceci pour deux jours un atelier  de partage et d’expérimentation de la grille d’analyse basée sur les directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres , aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale.

Les directives volontaires cherchent à apporter une sécurité foncière et un accès équitable dans le but d’éliminer la faim et la pauvreté, de soutenir le développement durable et d’améliorer la gestion de l’environnement. A cet atelier participent, des conseillers économiques sociaux et environnementaux, les maires des communes d’intervention du PDIDAS, trois leaders du CNCR entre autres. Le CNCR par la voix de son secrétaire général a précisé que ce partenariat est fécond et il est à préserver.

Le directeur exécutif de l’IPAR (Initiative Prospective Agricole et Rurale) Cheikh Oumar Bâ est revenu sur l’importance de l’atelier. « Nous sommes dans un contexte de réforme foncière, et secondo il y a le rôle de la société civile qui a pour mission d’alerter, et tout ceci pour alimenter le travail du gouvernement et je voudrai insister sur la responsabilité de cette société civile à continuer dans ce sens » a-t-il dit. Selon Dr Cheikh Oumar Bâ les Directives Volontaires sont une gouvernance de toutes les politiques qui doivent entrer en jeu dans le foncier. «  Nous voulons accompagner les maires qui sont dans la zone d’intervention du PDIDAS » a-t-il précisé. Il soutient que c’est un processus de réformes inclusif et pour mieux appréhender la problématique les participants au séminaire feront des visites de terrain pour voir les outils mis en place  avec comme objectif d’atteindre l’autosuffisance tout en permettant aux jeunes d’avoir des ressources de revenus.   Pour lui,  il est important d’associer les acteurs locaux dans le déroulement de la mise en œuvre du PDIDAS pour le bien être des populations du Sénégal.  A cet effet IPAR est entrain de mener une tournée nationale pour sensibiliser sur la mission salvatrice du PDIDAS. Le représentant du PDIDAS de saluer alors , les relations fécondes entre le Projet de Développement Inclusif et Durable de l’Agrobusiness au Sénégal et l’IPAR. « Nous avons pu rassembler et réunir tous les atouts opérationnels dans la politique foncière pour l’intérêt du pays et nous avons un protocole avec la SENELEC dans le cadre du développement de l’agriculture » a-t-il souligné.

Quant au coordonnateur des maires des communes d’intervention du PDIDAS El hadj Alioune Sarr (édile de Fass) , il a salué l’importance du programme déroulé par IPAR avant de magnifier les missions régaliennes de la société civile qui à ses yeux , sont d’ordre capital concernant la politique foncière. Le conseiller économique social et environnemental Mbaye Ndiaye au nom de ses collègues et autres autorités administratives, a rappelé que ce thème est une préoccupation majeure du CESE et entre en droite ligne avec les missions assignées à l’institution.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire