Dépistage du col de l’utérus au CROUS : Prés de 300 femmes de l’UGB et des villages environnants ciblées par le SYNTRAS.

0
322

Après le don de sang tenu au mois dernier et qui a permis de récolter prés de 100 poches , le Syndicat National des Travailleurs de l’Action Sociale et de la Santé / section Crous , a organisé ce Lundi une journée de dépistage du col de l’utérus. Prés de 300 femmes venant du milieu estudiantin et des villages environnants se sont inscrits. Et pour  Khadija Diop Diagne sage femme au service médical du CROUS  cette journée est un prolongement des activités de la fête du travail célébrée par le SYNTRAS. « Dépister une femme c’est l’aider à découvrir les signes cancéreux et aussi de les traiter pour éviter les complications » a-t-elle souligné.  D’ailleurs des spécialistes venant de l’UFR de la santé de l’UGB à la tête Dr Dibor,  sont venus épauler le service du CROUS dans cette activité de dépistage du col de l’utérus et qui vise spécialement les femmes mariées qui sont étudiantes et autres qui vivent dans les villages environnants.

Pour Colé Diop Secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de l’Action Sociale et de la Santé ( SYNTRAS) la mission du syndicat est certes de défendre les revendications des travailleurs mais à l’en croire  au terme du combat syndical il faut œuvrer pour le bon vivre des populations. « C’est dans ce sillage que rentre l’action de dépistage du col de l’utérus d’aujourd’hui » a-t-elle avancé .  « C’est l’occasion pour nous de remercier le DG du CROUS Ibrahima Diao épris de paix qui est entrain de tout œuvrer pour  mettre dans les conditions normales le personnel , le restaurateur Bâ , le médecin chef du sevice , le major et tous les membres du syndicat qui ont manfesté leur soutien pour la réussite  de cet événement » a-t-elle soutenu.

Le Dg DU CROUS Ibrahima Diao a pris la parole pour magnifier l’action du SYNTRAS. « C’est un prolongement de la fête du travail et nous magnifions l’exemplarité dans la collaboration à la prise en charge des étudiants et des populations environnantes » a-t-il dit d’emblée. Et ensuite il  rappelle que le CROUS est plus que jamais motivé pour améliorer les conditions des étudiants. A l’endroit des travailleurs du CROUS , Ibrahima Diao leur a rappelé de continuer dans cette dynamique d’unité pour relever les défis malgré les difficultés. « Il n’y a aucune relation d’animosité entre le personnel et les étudiants , elles sont fraternelles » dit –il. Ainsi il a invité les travailleurs de continuer sur cette approche  paternaliste envers les étudiants.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire