Guéguerre dans les rangs de l’APR de Richard-Toll : Khalil Diop défie le député maire Dr Mame Diop .

0
515
« Je déclare ma candidature au poste de député » tonne d’emblée le responsable politique de l’APR à Rrichard-Toll Khalil Diop. Cet ancien responsable de Rewmi connu pour sa capacité de mobilisation dans la ville sucrière ne cache guère son ambition et se veut catégorique « il faut laisser la base choisir démocratiquement son candidat ».  Devant la presse, Khalil Diop sans le nommer semble défier le maire de Richard-Toll Dr Mame Diop candidat à sa propre succession au poste de du département de député.  Il pense que les personnes non choisies par la base et qui comptent sur le soutien du Président Macky SALL pour leur investiture peuvent déchanter. Pour lui ces personnes devraient revoir leur position et mettre à l’aise le Chef de l’État. « Les législatives sont déterminantes pour le parti dans ce département alors il nous faut un bon choix » dira –t-il, en, évoquant les injonctions de retrait de listes données par le Président SALL à son frère et à son oncle à Guédiawaye et à Pikine.  Pour donner les motifs de sa candidature Khalil Diop a expliqué de Richard-Toll a un poids politique et électoral tel dans le département que le député a toujours été choisi à partir de leur ville qui compte environ 27.000 électeurs sur 112.000 dans le département, soit à peu près 25% de l’électorat. « Vu les chiffres, la légitimité du candidat, ne peut venir que de la ville », a expliqué M. DIOP.  Et il tire la sonnette d’alarme. « Le choix doit être bien regardé avant une quelconque décision car il va peser énormément sur la balance surtout nous sommes dans une zone potentiellement ancrée à certaines valeurs sociologiques » a-t-il soutenu. L’enjeu de ce scrutin est capital à Richard-Toll dans les rangs de l’APR. D’ailleurs il n’a pas manqué de dire que « tous les partis politiques comprennent cet enjeu et se livrent à des batailles épiques pour contrôler la ville. Dès lors le choix du candidat investi dans le département ne peut légitimement qu’être choix par Richard-Toll ». « Toute autre forme d’investiture serait illégitime et antidémocratique » at-il indiqué. 
Poursuivant, M. DIOP souligne que « le WALO mérite un député qui comprend que le WALO occupe une place centrale dans le développement socioéconomique du pays et particulièrement dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) ». 

Dans ses évocations, M. Diop est revenu largement sur la place que doit occuper Richard-Toll dans le tissu socioéconomique du Sénégal. « Sa position est stratégique c’est pourquoi j’avais soumis au Conseil municipal de Richard-Toll, le lancement d’un salon international de l’agriculture pour promouvoir les technologies agricoles modernes avec les semis, les engrais, les intrants et attirer les firmes internationales » a-t-il expliqué. En effet cette commune au-delà de la présence de la Compagnie Sucrière Sénégalaise est aussi une zone à forte vocation agricole avec les productions de riz, de tomate, de sucre, d’oignon, de patate et de pompe de terre ». En tout cas à Richard-Toll de l’APR comme du PDS, les camps politiques affûtent les armes et cette élection va être déterminante pour tous. Sur les onze communes que compte le département de Dagana, seule la commune de Dagana est entre les mains du PDS. Et de sources sûres les libéraux vont investir à Richard-Toll un fils du terroir nommé Abdou Aziz Diop de la cellule des cadres libéraux ancien directeur de cabinet du ministre Oumar Sarr des temps de Wade. Déjà la confrontation électorale est rude entre APR et PDS dans tout le département. Khalil Diop est plus que jamais déterminé à rendre à néant le PDS. « Nous comptons rééditer notre exploit du référendum pour anéantir le PDS mais il faut que dans le parti on reconnaît les valeurs intrinsèques des uns et des autres pour faire le choix idéal afin d’éviter le vote sanction »  a-t-il martelé.
Ndaractu.net

Pas de commentaires

Laisser un commentaire