Ibrahima Diop Président Association St Louis Jazz : « La prochaine édition du festival est hypothéquée ».

0
856

Malgré la réussite sur la programmation artistique, la 25e édition du festival de Jazz de Saint- Louis cache beaucoup de difficultés. Cette réussite n’est que l’arbre qui cache la forêt. L’association est surendettée. Cette révélation est du Président Me Ibrahima Diop qui faisait face à la presse. « Nous avons un gap de 70 millions et nous sommes acculés de partout » a-t-il révélé. Selon lui l’association vit des tensions de trésorerie. Les partenaires du festival tardent à réagir. « Nos engagements ont été énormes. Et là où le bât blesse à en croire Me Ibrahima Diop est que les hôteliers de l’Etat particulièrement n’ont pas soutenu le festival. Quid de l’enveloppe de 100 millions avancée par les autorités en soutien à cette édition. Ibrahima Diop précise qu’hormis les 20 millions dégagés par le chef de l’Etat, Saint- Louis Jazz n’a reçu qu’une enveloppe de deux millions de la part du ministère de tutelle. « Le ministère de la culture nous a octroyé la scène qu’il évalue à 80 millions. C’est un apport en nature, c’est une scène de l’Etat donc la nôtre » a-t-il indiqué.

« La banque nous a accordé un crédit de campagne de vingt millions, ce qui nous a permis de payer certaines charges » a dit Me Ibrahima Diop. Cette situation hypothèque l’organisation de la prochaine édition. « Nous avons fait un format  de 8 jours cette année , mais  si on n’ y prend pas garde , nous n’aurons même pas 5 jours de festival. Personne n’organisera tant que les dettes n’ont pas été payées » a-t-il maintenu.

Ndaractu.net

Pas de commentaires

Laisser un commentaire