Me Babacar Séye un stade fermé , menacé par l’érosion et qui tombe en ruine.

0
569

Le stade Me Babacar Séye fermé sur décision préfectorale après l’affaissement d’une grille de protection lors d’un match de football de cadets de l’ODCAV faisant quelques blessés légers , est entrain de mourir d’une belle mort. Ce qui a irrité les amoureux du ballon rond qui n’ont pas manqué de pointer d’un doigt accusateur le préfet de Saint-Louis qui s’entête d’ouvrir les portes de stade alors qu’à la suite de cet accident l’ODCAV a eu à faire les réfections nécessaires. Mais avec la fermeture , des personnes mal intentionnées y font irruption pour des besoins naturels et pire faute de manque de gardien certains matériels sont dérobés.

Le gazon synthétique posé sous l’ére Wade sous une forte pression des dirigeants du football de Saint-Louis avec la rondelette somme de 300 millions et appuyé à l’époque par le maire Feu Ousmane Masseck Ndiaye  , s’est détérioré faute d’une mauvaise gestion. Et ceci en un temps record. Les projecteurs  sont tombés en panne depuis belle lurette  sous le regard sans réaction de la tutelle alors que ces mêmes bijoux se trouvent au stade de Saint-Etienne.

Aujourd’hui le stade Mawade WADE est utilisé de façon exponentielle avec des risques de dégradation palpable. C’est pourquoi il urge au ministre du sport Makhtas Bâ de faire un effort pour la réfection du stade Me Babacar Séye pour servir de palliatifs au moment où le championnat populaire se profile à l’horizon avec autant de matches. Trop c’est trop,  car au Sénégal on sait produire mais on ne sait pas gérer une infrastructure sportive. Et osons le dire le nom de Me Babacar Séye ne mérite pas ce stade laissé en rade.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire