POLITIQUE : ADAMA KANE DIALLO RECOMMANDE LA PATIENCE À SON LEADER ABDEL KADER NDIAYE

0
498

Jeune leader politique, Adama Kane Diallo est une voix qui compte à Saint-Louis, votre site reprend pour vous  une interview  avec dakarprivée un site dakarois dans  laquelle il se prononce sur son mouvement politique Andado défar ndar (ADN) et la vie politique à Saint-Louis.

 

Dakarprivee.com : Vous êtes membre de ADN depuis les élections passées on n’a pas entendu parler du mouvement ADN, qu’est ce qui se passe réellement ?

 

A.K.D : Oui, moi-même je suis contre cela, je ne suis pas en phase avec la démarche de notre mouvement, la population nous dit qu’on ne croit en rien parce que depuis la fin des élections on ne voit aucun responsable de l’ADN. Saint-Louis est une ville compliquée car la population ne respecte que ceux qui la respectent. La politique c’est de la communication. Je suis contre la marche de notre mouvement et je l’ai dit à qui de droit. J’ai alerté notre Président en l’occurrence Abdel Kader Ndiaye.

 

Où est votre leader ?

 

A.K.D : Ça fait deux mois que je ne suis pas en contact avec lui en tant que responsable des jeunes. Parce ce que avant tout je voudrais préciser que c’est Saint-Louis mon parti, je crois en Saint-Louis. Je continue mes activités je suis présent dans toutes les activités de la ville avec la jeunesse pour le développement de la ville de Saint-Louis. Je suis un acteur du développement. Je n’attends pas Abdel Kader Ndiaye pour travailler pour cette ville.

 

Quelle analyse faites-vous de votre défaite lors des élections municipales ?

 

A.K.D : Je ne parlerais pas de défaite mais plutôt d’apprentissage. Parce que nous avons été classés 4ème. Nous avons été devancés par de grands partis politiques qui sont présents dans l’arène politique depuis des années. Nous avons reçu beaucoup de félicitations et d’encouragement de la part des populations.

 

Certains disent qu’Abdel Kader Ndiaye n’a pas digéré sa défaite ?

 

A.K.D : Je ne sais pas ! Mais ce que je sais c’est que la politique c’est comme ça, il faut être patient, elle est une chose compliquée il y’a des intérêts personnels, de la passion, des conflits, etc. Me Abdoulaye Wade a fait 25 ans d’oppositions, c’est au leader de pouvoir gérer. Si on perd une élection il faut faire un bilan, et revoir sa stratégie. Donc si Abdel Kader Ndiaye n’a pas digéré sa défaite, cela signifie qu’il ne connait pas la politique, il doit revenir à Saint-Louis travailler et être proche de la population. Je décrie haut et fort son attitude et je suis contre ce comportement.

 

Les rumeurs disent qu’Abdel Kader Ndiaye a été trompé par certains de ses proches ?

 

A.K.D : Par qui ? En tout cas pas par moi. La preuve Kader Ndiaye n’avait aucun militant jeune, si aujourd’hui la jeunesse de Saint-Louis est avec lui c’est grâce à moi. J’ai introduit Kader Ndiaye dans les coins et recoins de Saint-Louis et je lui ai apporté une base solide. Il m’a remercié pour ce travail dans toutes nos réunions et dans toutes les rencontres de nos instances. C’est pour cette raison que j’ai été reconduit à mon poste de président des jeunes. C’est grâce aux jeunes que Kader a été classé 4ème lors des dernières élections municipales. En plus je ne suis pas avec Kader Ndiaye pour des intérêts personnels, je ne crois qu’en Saint-Louis.

 

Nous vous avons vu récemment affirmé avoir gelé vos activités au sein de l’ADN, êtes-vous toujours un membre ?

 

A.K.D : Je suis toujours membre d’ADN. J’avais gelé mes activités au sein de ADN parce que je n’avais pas la même vision de la pratique politique. J’en ai discuté avec Kader Ndiaye, je lui ai précisé ma position et on s’est mis d’accord pour que je reprenne le travail.

 

Le bilan du Maire en l’an 1 de son règne, quelles appréciations en faites-vous ?

 

A.K.D : « Dokhagoul » (ça ne marche pas) c’est le mot adéquat pour qualifier son bilan. Mansour est un ami et frère. Il est discipliné et poli. Mais je m’adresse au président de la république pour qu’il n’ait plus de cumul de mandats. Je propose même qu’on augmente le salaire des Maires pour qu’ils puissen travailler. Mansour Faye n’a encore rien fait à Saint-Louis.

 

La Mairie ce n’est pas seulement le Maire y’a une équipe derrière………

 

A.K.D : On ne croit pas à l’équipe mais au Maire. C’est le maire que nous avons élu donc c’est à lui de prendre les dispositions idoines pour sortir notre ville de la misère. Dokhagoul mais on prie pour que ça marche. On prie pour que Mansour réussisse à 100% car s’il réussit c’est tout Saint-Louis qui va en bénéficier. Les problèmes sont nombreux à Saint-Louis. Outre les délestages récurrents, les quartiers sont sales, le tourisme meurt. Les récents événements avec les taximens sont la preuve vivante de la mal gérance de la mairie. Je lance un appel pour que l’Etat nous octroie les 300 milliards promis lors du conseil des ministres décentralisés pour l’émergence de Saint-Louis.

 

En tant qu’opposant avez-vous fait des propositions de sortie de crise au Maire ?

 

A.K.D : J’ai écrit une lettre demande d’audience depuis 4 mois adressé à Monsieur le Maire de la commune de Saint-Louis pour lui donner notre appréciation sur la situation de Saint-Louis. Je connais le maire depuis 2004 c’est un frère et ami. Par contre j’ai entendu des rumeurs, il parait que le maire ne prend personne en audience ça c’est catastrophique. Qu’il prenne en compte les avis de la population. Il doit écouter toutes les franges de la population.

 

On dit de vous que vous n’avez pas de base politique à Saint-Louis, que vous êtes un politicien opportuniste ?

 

 

 

A.K.D : Qui vous a dit que je n’ai pas de base. Quand j’ai besoin des populations les gens me répondent. Aux HLM j’ai une base politique. Dans tous les quartiers de Ndar j’ai des représentants. En commençant par la famille d’Aby Kane Diallo ancien Maire, que je salue au passage, ainsi que la famille de ma mère. Je me bats pour uniquement le développement de Saint-Louis. Je suis un simple citoyen mais les gens m’honorent partout où je suis. Y’a aucun leader politique qui a plus de monde que moi à Saint-Louis. J’ai une base solide en commençant par ma propre famille celle d’Aby Kane Diallo et de tous les Saint-Louisiens.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire