Investitures : pourquoi ces difficultés injustifiables ? Par Ibrahima DIAO.

0
244

Les investitures pour les prochaines élections législatives finissent d’installer dans  la  mouvance présidentielle   un malaise lourd de danger, résultant des chocs des ambitions.

Trois Cent trente candidats titulaires et suppléants doivent être choisis parmi au moins un million de méritants. Beaucoup de prétendants, peu d’élus ! Comment choisir ? Qui choisir? Une difficulté surmontable uniquement par redimensionnement des ambitions, ce qui n’est possible que si chacun, avec son humilité en bandoulière, place les intérêts du parti au-dessus des siens.

Le Président Macky SALL incarnation des aspirations nationales, attend de ses partisans un soutien franc, engagé et traductible dans les urnes. Les guerres de positionnement ne facilitent guère la confection des listes, cruciale pour le maintien au pouvoir de l’Alliance Pour la République dans une perspective de réalisation du Plan Sénégal Emergent.

Faire de la politique c’est tirer son pays et son peuple vers le haut. Le moment n’est-il pas venu pour chacun et chacune de quitter les caniveaux, pour s’élever et élever ses concitoyens ? Si la raison gouvernait nos frères et sœurs de parti, si elle avait sur eux l’emprise qui lui est due, on ne les verrait point se livrer inconsidérément à cet acharnement caractéristique d’ennemis jurés. La violence, verbale ou physique, fruit de la dépravation des hommes, est une maladie convulsive et violente du corps politique. Il y a des actes qui foutent en l’air une vie, font vaciller une carrière et entachent une réputation en égratignant la dignité.

Puisse la raison habiter nos militants et responsables  pour leur faire accepter dans la sincérité, les choix opérés par l’instance nationale mise en place à cet effet.

 M Ibrahima DIAO Auditeur Diplômé
Coordonnateur APR  de la Commune de Fass NGOM

Pas de commentaires

Laisser un commentaire