Lettre ouverte à Macky Sall de Moustapha Bâ : Alerte sur une urgence à la langue de Barbarie.

0
271

Monsieur le président de la République

Permettez moi tout d’abord, de vous remercier, et de vous témoigner ma reconnaissance pour l’amour et l’ambition, que vous avez pour votre pays. La majorité écrasante que vous avez obtenue au sortir des législatives, montre que vous avez la voix du peuple. Mais puisque je ne saurais être l’avocat de tout le monde, je ferai ma part, pour vous alerter, sur les problèmes qui taraudent la population Saint Louisienne. Auprès de notre Maire Mansour Faye, cet homme dynamique, averti, très soucieux du bien-être de saint louis et de ses fils, j’ai eu à battre campagne avec la jeunesse saint louisienne, jusqu’à ce qu’on obtienne une victoire incontournable sur les législatives. Maintenant, il est temps pour moi, de vous parler avec probité et sincérité, car étant un saint louisien de souche, étant un citoyen concerné par la gestion de la cité, je ne pourrais assister à la fatalité d’une dérive, qui tend à succomber, et à anéantir ma ville, pour ensuite, se lamenter comme un lâche corrompu. Saint louis a atteint le summum des dangers. Nous savons combien vous tenez à cette ville historique. Votre soutien aux pêcheurs rapatriés de la Mauritanie, ces braves travailleurs, un soutien estimé à deux milliards de nos francs est un acte humanitaire à magnifier. Mais il est tenu à votre porté de savoir, que les pêcheurs, les plus nécessiteux et les plus concernés y’en a plusieurs qui n’ont absolument rien reçu. Car il y eût beaucoup de trafics et de magouilles sur la gestion du partage de ce soutien. D’aucuns même viennent me voir jusqu’à présent, me décriant avec amertume cette coloration injuste. Je voudrai aussi vous parler de cette brèche qui a été ouverte , sans doute pour qu’elle soit un carcan contre l’avancée fulgurante de la mer. Elle est aujourd’hui devenue le malheur des habitants de la langue de Barbarie. Le mur de barrage qui etait notre seul secours est maintenant fissuré par les terribles battements des vagues, et l’eau y passe en grande vitesse . Nous appelons SOS à la situation accablante, terrifiante et scandaleuse qui sévit dans la Langue de Barbarie. Il va faire bientôt deux ans que la mer ne cesse de faire des dégâts atroces qui outrepassent même toutes les limites, dans la Langue de Barbarie. Des milliers de maisons sont menacées d’être exclues de la carte du Sénégal. Certaines sont déjà désertes car ne prêtant aucune mesure de sécurité. Néanmoins d’autres sans choix, risquent leur vie, car ne sachant où aller, ils sont astreints de rester dans leur maison derrière une peur effrénée, mais aussi derrière une très grande consternation. A l’heure où nous sommes, Monsieur le Président, les habitants de cette langue ont besoin de solution immédiate et définitive pour entraver ce fléau dégradant. Je vous remercie pour votre attention, en espérant que mes inquiétudes soient aussi les tiennes.

Moustapha Ba responsable politique APR

Santhiaba Saint-Louis

 

 

Pas de commentaires

Laisser un commentaire