Le projet ADETER équipe 70 apprentis et 48 maîtres artisans de Saint-Louis( vidéo).

0
417

L’atelier de capitalisation du Projet Adeter « Apprentissage pour le développement des territoires ruraux » a été une occasion pour remettre de l’équipement à 70 apprentis et à 48 maitres artisans . Présidée par l’adjoint au gouverneur chargé du développement, Sahite Fall, en présence des représentants du ministre Mamadou Talla, des conseils départementaux de Saint-Louis , cette rencontre a été une tribune pour le coordonnateur du projet, Mamadou Moustapha Fall, de rappeler  que le projet Adeter est une initiative des Ong française le Gret et sénégalaise Enda Graf Sahel, avec le concours financier de l’Agence française de développement (Afd). 

 

De mai 2014 à juin 2017, a-t-il précisé, Adeter a expérimenté deux innovations, notamment, le développement d’une nouvelle offre de formation professionnelle par apprentissage dans 5 métiers para-agricoles porteurs, articulé à un appui-conseil de Gie de femmes, et la concertation multi acteurs visant à adapter l’offre de formation par rapport aux potentialités de la région. 

 

La mise en œuvre de ces innovations a permis d’identifier des bonnes pratiques en termes de formation et d’appui aux « entrepreneuses » en transformation de produits agricoles. Il s’agit d’utiliser des démarches participatives et inclusives dans l’identification, la conception et la mise en œuvre d’offres de formation dans des créneaux porteurs, du renforcement de la collaboration entre les centres ressources et les ateliers artisanaux pour donner plus d’efficacité et d’efficience aux formations, de la nécessité de compléter les séances de renforcement des porteurs de projet par un suivi régulier assuré par des spécialistes. 

 

Mamadou Moustapha Fall a cité dans les réalisations de ce projet, 5 programmes complets de formation par apprentissage de type dual élaborés et mis en œuvre, la sélection et la formation de 94 jeunes dans 5 métiers para-agricoles. « 59 jeunes ont été certifiés sur 61 participants aux examens, soit un taux de réussite de 97%, que 60 femmes venant de 20 Gie transformant des produits agroalimentaires, ont été formées et suivies .La dotation de 20 Gie en matériels de transformation, la rénovation de 6 unités de transformation de Gie de femmes (dont 3 à Saint-Louis et 3 à Dagana), le renforcement de capacités de 55 maîtres artisans, la rénovation de 9 ateliers artisanaux, l’équipement de 70 apprentis, 48 maîtres artisans et de 3 centres ressources, l’installation d’un système d’irrigation par goutte à goutte au centre départemental de formation professionnelle de Dagana, d’un atelier de maintenance des moteurs hors-bord au lycée technique André Peytavin, figurent en bonne place dans les réalisations du projet Adeter » a-t-il expliqué .

 Ndaractu.net

 

Pas de commentaires

Laisser un commentaire