Rejet de la liste AAR SA REW : Le coordonnateur Iba Faye traduit le ministre de l’intérieur devant le conseil constitutionnel.

0
791

Le Chef de l’Etat vient de se faire un adversaire de taille dans sa propre famille. Iba Faye, le frère de Marième Faye Sall a décidé de traduire le ministre Abdoulaye Daouda Diallo devant le conseil Constitutionnel. Le Coordinateur de « AAR SAA REEW » n’a pas aimé le rejet de sa liste à l’élection législative.

Victime des pratiques d’assainissements du camp présidentiel -qui consiste ces derniers temps à écarter des proches du couple présidentiel qui voudraient faire de ces législatives un escalier pour leur ascension politique- ou sérieux adversaire évincé « pour n’avoir pas rempli les conditions de présentation aux élections législatives du 31 juillet prochain« , Ibrahima Faye a décidé de prendre le maquis…pardon le chemin de la contestation.

Et c’est devant le Conseil Constitutionnel du Sénégal qu’il a décidé de croiser le fer avec Abdoulaye Diallo, soupçonné d’être une main activée pour invalider la candidature du coordinateur du mouvement AAR SA REEW d’Iba Faye, le frère de Marieme Faye Sall, la Première Dame.

Disant ignorer tous les motifs de droit qui pourraient motiver l’invalidation de sa liste, Iba Faye pense que l’annonce de « (leur) candidature a fait peur puisque ces juges et parties savaient parfaitement que (ils allaient) bien les battre dans les localités où des candidats de AAR SA REEW ont été investis. »

Soupçonnant un coup fourré de l’appareil étatique, le coordinateur de AAR SA REEW dont seule les listes ont été rejetées a déclaré en Exclusivité pour Ndaractu.net que des émissaires étaient venus les voir leur demandant de retirer leurs listes. Et de soutenir celles de Macky Sall. Alors, pour le beau-frère du chef de l’Etat, « le rejet de (leur) liste est le fait de l’autorité qui l’a tout simplement retirée. »

Vent debout contre le camp présidentiel, Iba Faye qui a porté, ce soir, les habits d’un futur opposant a déclaré que son mandataire qui était venu récupérer, samedi, la notification du rejet de leur liste a été tout simplement interdit d’accès dans les locaux de la direction des élections. « Pire, à en croire Iba Faye, des agents assermentés lui ont intimé ordre de vider les lieux et aucune notification ne lui a été remise. »

Alors, pour mettre un terme à ce qu’il qualifie d’arbitraire, Ibrahima Faye a constitué un pool d’avocats autour de Me Abdoulaye Tine du barreau de Paris et de Dakar pour porter l’estocade contre la décision du ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. « Parce que, à en croire Iba Faye, l’exécutif qui devait être le garant des lois de la République est celui-là qui pratique à fond l’arbitraire. »

 

 

Pas de commentaires

Laisser un commentaire