Réponse du directeur de cabinet du maire A. Bitéye à Abdoulaye Ndiaye : « Je persiste et je signe « .

0
1621

Suite aux révélations du Maire de la Commune de Saint-Louis, Monsieur Amadou Mansour FAYE, sur la gestion de son prédécesseur notamment sur le carburant et la boucle de Sor, Monsieur Abdoulaye Ndiaye, ancien Directeur de Cabinet, s’est évertué avec beaucoup de mal, à apporter des éclaircissements.

Je voudrais rappeler à l’opinion que, jusqu’à 2014, la consommation de carburant était de l’ordre de 22 millions par mois.  Monsieur a tenté de justifier cette énormité par l’existence d’un parc important en automobiles dont 10 bus. Il faut savoir que sur ces 10 bus, 4 seulement assuraient le transport scolaire et le Maire sortant avait clairement affirmé que le carburant utilisé ne relevait pas de la dotation de la Commune. Alors comment ont-ils pu en dépenser autant ? Ou encore, y’avait-il d’autres destinations inconnues ? Qu’on nous dise !

En dehors des bus dont 2 sont aujourd’hui fonctionnels, tout le parc est resté intact. Mieux encore, 7 bennes tasseuses dont 2 du Programme de Développement Touristique (PDT) et 5 acquis grâce au Maire sont en circulation, en plus d’un véhicule du Cabinet et un autre du service Eclairage public. Par ailleurs, d’autres engins en panne sous leur magistère sont aujourd’hui fonctionnels. Cela veut simplement dire que la consommation mensuelle devait être en hausse. Et heureusement elle n’excède même pas, en moyenne, 9 millions de nos francs par mois. Voilà l’interpellation du Maire à laquelle Monsieur supposé propre doit répondre. Qu’il en soit ainsi !

Pour ce qui est du projet de la Boucle de Sor, il est clair que le financement était de  65 595 700 millions dont plus 32 millions décaissés par les bailleurs et 9 millions effectivement dépensés. A notre arrivée, l’ardoise était épuisée… Qu’on nous édifie !

Voulant éviter que nos relations avec la Ville de Lille n’en soient écorchées, le Maire Amadou Mansour FAYE a débloqué 25 millions de nos francs pour la reprise de ce projet.

Par ailleurs et en somme, sur l’ensemble des projets comme ASSAINLOU, ACTING, la Coopération avec la Ville de Lille, la Boucle de Sor, la Coopération avec la Ville de Toulouse dont les Séchoirs Solaires, un montant de 90.573.201 FCFA devait être disponible après les dépenses effectuées. Or, en juin 2015, les vérificateurs ont trouvés un solde de 195.544 FCFA. Des clarifications restent nécessaires…

Pour ce qui de la gestion du personnel, je précise à l’opinion qu’à notre arrivée la Commune comptait 293 agents temporaires alors qu’ils sont aujourd’hui au nombre de 273. La gestion du personnel connait une maitrise extraordinaire car le recrutement obéit d’abord à un besoin exprimé dans la municipalité !

Notons que cet homme, ancien principal du CEM de Mpal où son passage a été fort lamentablement remarqué, ne manque jamais de se faufiler dans le bureau de celui qu’il insulte pour bénéficier de sa bonté légendaire ! Cet homme-là peut-il se prévaloir d’exiger des explications sur un budget dont son implication sur son élaboration a été effective ?

Alors honorables citoyennes et citoyens, je persiste et je signe !

Que des éclaircissements sur ces manquements décelés pour les corps de contrôle soient fournis, sans injures ni invectives, en attendant que nous nous occupions, comme il est toujours de mise, de faire de Saint-Louis, une Commune d’excellence comme l’a attestée en 2016 le Forum Civil en lui attribuant le Label Or de la Certification Citoyenne.

Seydina Ababacar BITEYE

Directeur de Cabinet du Maire de la Commune de Saint-Louis

Pas de commentaires

Laisser un commentaire