Tricherie au BFEM de Saint-Louis : 22 élèves arrêtés par la police.

0
173

 

L’étau se resserre sur les élèves candidats au BFEM appréhendés par la police pour tricherie. La liste des mis en cause s’est allongé. Ces potaches tricheurs sont maintenant au nombre de 22 selon les informations recueillis au niveau de la police centrale de Saint-Louis qui mène l’enquête sous la commande du commissaire Bécaye Diarra. Les policiers sont en train de démanteler ce réseau qui a été découvert au centre des cours privés de Sankore.  L’affaire qui défraie la chronique à Saint-Louis risque d’atterrir sur la table du maître des poursuites judiciaires dès que l’enquête sera bouclée. Malgré la bousculade mortelle au stade Demba Diop , cette affaire de tricherie du BFEM est toujours le sujet de conversation. A la police chaque jour les va et vient des parents des élèves et autres personnes mis aux arrêts se multiplient. Nos sources policières nous ont confirmé que les élèves ont tous reconnu leur faute considérée comme un délit. « Et c’est devant leurs parents qu’ils ont reconnu cela » nous a-t-on avancé. La source révèle que ces élèves ont photographié les épreuves et l’ont balancé à un groupe en classe de première et de terminale. Ces derniers font la correction et les renvoient aux candidats en lice. Mais à leur grande surprise l’élève Nd. M. D a été découverte par l’un des surveillants qui a vite saisi le Président du jury du centre des cours privés Sankoré. Et l’enquête a fait révéler que trois autres centres d’examen de Saint-Louis sont concernés à cette série de tricherie. Il s’agit de Macodou NDIAYE, Cité NIAKH, Abbé BOILAT et Sankoré. A la police centrale la tristesse se lit sur les visages des parents et autres populations proches des victimes. Comme la plupart de ces potaches récriminés sont des mineurs, ils ont été interrogés en présence de leurs parents. Mieux il leur a été demandé de recourir à un avocat et d’effectuer une visite médicale.
Ndaractu.net

Pas de commentaires

Laisser un commentaire